©  2019 Antoinette Dennefeld tous droits réservés.

Biographie

Née à Strasbourg, Antoinette Dennefeld entame très jeune une formation artistique variée qui lui donne rapidement le goût de la scène et du spectacle vivant. Elle entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en 2006, où elle suit les master-classes de Christa Ludwig, Dale Duesing et Luisa Castellani, et participe activement à l’Atelier Lyrique. Au cours de ses études elle bénéficie des bourses de la Fondation Mosetti et du Cercle Romand Richard Wagner.

 

Elle obtient en 2011 un Master Spécialisé Soliste avec les Félicitations du Jury. Ses excellents résultats lui valent l’obtention du Prix Max Jost, du Prix de la Chambre Vaudoise des Amis de l’OSR ainsi que du Prix Paderewski. La même année, elle est lauréate de la Bourse de la Fondation Leenaards, et emporte le Grand Prix et le Prix de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse au Concours International de Chant de Marmande ainsi que le Troisième Prix (ex-aequo, seuls prix décernés) et le Prix du Public au Concours International de Chant de Genève.

 

Elle a fait ses débuts à l’Opéra de Lausanne où elle a été notamment die zweite Dame dans die Zauberflöte, the second witch dans Dido and Aeneas, Zulma dans l’Italiana in Algeri, Stéphano dans Roméo et Juliette de Gounod ou encore Fanny Elssler dans l’Aiglon de Honegger/Ibert. A l’Opéra de Marseille, elle a chanté les rôles de Charmion dans Cléopâtre de Massenet ainsi que celui de Jean dans Le Portrait de Manon de Massenet également. Elle a interprété Dorabella dans Cosi fan Tutte à Tenerife, Oreste dans la Belle Hélène à Avignon, Annio dans la Clémence de Titus à Montpellier, Louise dans Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varney dans une mise en scène de Jérôme Deschamps à l’Opéra Comique ou encore Rosina du Barbier de Séville à Florence. A l’Opéra National de Lyon, elle a été la Chatte et l’Ecureuil dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel, et a participé à deux nouvelles productions de Laurent Pelly : Le Comte Ory de Rossini dans lequel elle était Isolier et Le Roi Carotte d’Offenbach dans lequel elle interprétait le rôle de la Princesse Cunégonde.

 

Récemment, on a pu l’entendre à Tenerife dans le rôle de Charlotte dans Werther mais aussi à l’Opéra National de Paris dans Traviata, Cavalleria Rusticana ou encore Carmen.

 

Très attachée au répertoire de la mélodie et du Lied, elle forme depuis 2009 le Duo Almage avec le pianiste Lucas Buclin (http://duo-almage.com). En 2012, ils ont enregistré des mélodies de Poulenc, Aboulker et Britten et des Lieder de Strauss et Wolf pour le Prix Jeune Talent de la Société Vaudoise des Amis de l’OSR.

 

Parmi ses projets, citons La Clemenza di Tito (Annio) à l’Opéra National de Paris, Le Domino Noir de Auber (Brigitte) à l’Opéra Royal de Wallonie et à l’Opéra Comique, Don Giovanni (Donna Elvira) à l’Opéra de Lyon, Nozze di Figaro (Cherubino) à l’Opéra de Marseille et ses débuts dans le rôle titre de Carmen à l’Opéra de Dijon.

Merci de vous adresser à Intermezzo Management avant toute utilisation de cette biographie